Une architecture remarquable

 

 Une architecture remarquable

Site classé aux Monuments Historiques

Le site architectural des Forges de Baignes, tel qu’on peut le voir actuellement, date de la fin du XVIII° siècle. Les travaux de restructuration du site, entrepris vers 1795 , furent commandités par le Maître de Forges Claude-François Rochet. Cette restructuration ne concerna que le site du haut fourneau.

Plan  de 1769 avant   la restructuration du site :

1769

L’originalité du site architectural de Baignes :

1807

Le site présente une évidente similitude avec les Salines Royales d’Arc-et-Senans construites par l’architecte Claude-Nicolas Ledoux de 1775 à 1779, soit quelques années avant l’édification du site de Baignes.  Sa ressemblance  avec le modèle architectural, grandiose et royal des Salines, et sa disposition spatiale des bâtiments en demi-cercle ne laisse pas de surprendre pour une usine métallurgique appartenant  à un « simple » Maître de forges.

 La recherche architecturale et esthétique manifeste de l’imposant site de Baignes rompt radicalement avec les constructions industrielles traditionnelles : généralement les bâtiments des forges ressemblaient  à de  massives bâtisses que rien ne distinguait des grosses fermes si ce n’est par la présence des cheminées des hauts fourneaux et des forges.

Une architecture à la fois fonctionnelle, symbolique et esthétique :

Un agencement fonctionnel de l’espace :

Le haut fourneau, originellement situé près de la Font, fut déplacé et adossé à la colline. L’existence d’une rampe d’accès au « gueulard » ainsi que l’installation des halles à mines sur le terreplain supérieur  facilitait le chargement du fourneau  par le haut.

Ce nouvel emplacement du haut fourneau, à  proximité du canal issu de la Font, permettait , grâce à une roue à aubes, d’activer le soufflet qui alimentait la combustion en air. Les bâtiments industriels se répartissaient en hémicycle autour du haut-fourneau.

Le site incluait également les logements respectifs du Maître de forges et des ouvriers. Ces logements ouvriers répondaient à une volonté et une nécessité  de fixer une main d’œuvre très volatile qui n’hésitait pas à changer de forges si les conditions de vie et de travail étaient meilleures.

Cette position du haut fourneau  au coeur du site et l’agencement des autres bâtiments (industriels, agricoles, logements) répondaient donc à une logique fonctionnelle évidente.

Cependant, l’observation du plan de 1807  met également en évidence la portée symbolique de cette architecture.

Le haut fourneau apparaît d’emblée comme le centre géographique de l’usine, à la différence des Salines d’Arc et Senans dont le cœur du site est la Maison du Directeur.

45Cette position centrale du haut fourneau n’était pas sans portée symbolique :

on y accédait  par une rue bordée de logements ouvriers. Elle  se prolongeait  sur la place du haut fourneau  par deux bâtiments symétriques en quart de cercle, tels deux bras et deux mains ouvertes vers le cœur du site. Cet agencement spatial ainsi que la monumentalité de l’ensemble visaient très probablement à valoriser cette fonction industrielle sur laquelle reposait  la richesse économique de tout un village et toute une région.

Cette monumentalité (surprenante pour une usine privée), l’élégance de la maison du Maître de forges, dans un parc verdoyant et paisible, à l’écart du centre de production, le non moins élégant bâtiment de l’Orangerie, à l’autre extrémité, et l’imposant pigeonnier centralP1020187 (autrefois privilège seigneurial), semblent vouloir affirmer haut et fort la position sociale du Maître de forges. Cette industrie, aux mains  d’une véritable caste, fut en effet source d’enrichissements fabuleux jusqu’au début du XIX° siècle.

P1020252IMGP4134

 

La symbolique sociale est également manifeste à travers cette architecture :  la simplicité et l’exigüité des logements ouvriers situés dans l’enceinte de l’usine sont évocateurs de leur condition sociale. Bien que très qualifiés, ils étaient considérés comme des domestiques.

P1070956A Baignes, ces logements présentent toutefois une certaine originalité et un progrès relatif. Traditionnellement d’un seul niveau, à Baignes ils jouissent d’un rez-de-chaussée et d’ un demi-niveau supérieur, ce qui permettait de loger des familles souvent nombreuses.

 

 

Les grilles qui fermaient l’entrée de la Rue Neuve nous apparaissent comme le symbole d’un monde à part, un monde à l’écart de la paysannerie, et parfois en conflit avec les villageois . Dans ce monde rude de la métallurgie, le savoir-faire se transmettait de génération en génération. L’usine intégrait également des bâtiments agricoles et des écuries nécessaires à l’exploitation des terres du Maître de forges et au transport des matériaux de l’usine.

La recherche d’esthétique est  une autre caractéristique du site de Baignes qui rompt avec les schémas traditionnels des « usines à fer » de l’époque.

Cette esthétique repose avant tout sur la symétrie : symétrie dans l’agencement spatial des divers bâtiments, symétrie des façades.

DSC00938La récurrence d’éléments décoratifs dans la plupart des bâtiments de l’usine et des logements ouvriers confère à l’ensemble du site unité et harmonie :

  • arcades surmontant les ouvertures, P1070942
  • utilisation de  la pierre rosée ,
  • présence de chaînes d’angles en pierres bossées.

P1070941

 

 

 

Ce bossage, rustique et grossier, contraste radicalement avec les élégantes pierres  polissées de la Saline d’Arc et Senans. Peut-être une volonté d’évoquer la rudesse de l’activité métallurgique?…

Le caractère remarquable du site architectural de Baignes est d’autant mieux perceptible que le site n’est pas « pollué » par des constructions adjacentes. Les édifices élevés postérieurement  ont été récemment démolis.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s